Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Sam 6 Oct - 18:34

Merci, "Laurent23" ! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re-suite! (Reprise des travaux sur la Peugeot 202. Dépose moteur, etc...)

Message par Jean-Marc du Rhône le Dim 7 Oct - 14:16

Bon... on continue, cette fois avec la dépose du moteur... Pas si simple que ce que je pensais!
Depuis toujours, j'étais convaincu qu'on pouvait "tomber" ce moteur sans déposer la boîte, histoire de me simplifier la vie, dans un premier temps, et de ne pas trop encombrer de suite mon atelier... Je ne comprenais pas pourquoi, sur les notices techniques diverses et variées que j'ai à ma disposition, on ne parlait jamais de sa dépose seule...
Ben là, j'ai compris ma douleur!!! Razz

Petit aparté: Depuis que je me suis installé dans cette maison que j'adore, je ne lui reproche qu'une chose: j'ai une grange où ranger plein de choses, mais qui ne m'appartient pas, avec un sol en terre battue et pas d'électricité... Donc, si j'ai un bel atelier, les travaux sur la voiture se font toujours dans la cour, sur le gravier... Je vous dis pas la galère quand on perd une vis ou une rondelle... Alors je pose une bâche au sol avant les travaux... mais il reste les aléas du temps... Quoique, avec le réchauffement climatique... Very Happy
Ce qui est en fait le plus dur, c'est de ne plus avoir, à mon âge, ni pont ni fosse... Alors on se débrouille avec des chandelles, mais le soir, mon dos ne me dit pas merci, à ramper des heures dessous la voiture, sans parler des crampes!
Mais arrêtons de se plaindre, sinon je vais devoir m'inscrire au club des "Tamalou"! Twisted Evil

Je commence par vérifier si je n'ai rien oublié de débrancher, puis passe sous la voiture pour enlever les 6 écrous de fixation moteur-boîte accessibles.
Chouette, ça part tout seul! Il ne me reste plus que les deux du haut, dans 1 heure le moteur sera par terre...
Sauf que... c'était compter sans la perversité des techniciens qui ont inventé ce montage... regardez donc où se trouvent ces p..... de m.... d'écrous! derrière les bossages, pris dans le repli de tôle de la boîte de vitesses... inaccessibles, quelle que soit la clef, et j'en ai essayé une bonne dizaine!


Au final, j'ai tordu une vieille clef (pardon Facom!  Embarassed ), juste assez pour attraper solidement ces écrous, sans les abîmer, et ... yess, ils sont partis, et les rondelles ont fini par venir aussi, après m'être bien tordu les doigts jusqu'à la crampe pour ne pas les perdre!
Cette fois, ça y est!!! Le grand moment est arrivé (pour vous, ça parait pas grand chose, mais quand la fatigue vous prend, on se contente de peu!!! Razz ). On installe la chèvre, on entoure le moteur avec des vieilles ceintures de sécurité, pour ne rien abîmer, puis je désacouple les supports latéraux avant à ressorts...


Et là, on se dit que ça y est, que dans quelques dizaines de minutes il sera au chaud dans l'atelier... Basketball
...Eh ben NON!!! ça s'rait trop facile, me dit Saint Peugeot, tu vas pas t'en tirer comme ça! Evil or Very Mad
Et là, qu'est-ce que je m'aperçois-je???
...que les barres de direction empêchent d'avancer assez le moteur pour sortir l'arbre de sortie de boîte du mécanisme d'embrayage... Scrongneugneu de scrongneu de merde!
Pourquoi suis-je aussi con, de ne pas avoir écouté les conseils de Sainte Revue Technique??? mais là, j'ai tellement avancé "moteur seul" que, têtu comme je suis, je décide de m'enferrer jusqu'au bout... En démontant le boîtier de direction et le support de la barre d'accouplement de direction pour gagner quelques centimètres à l'avant, sans pour autant dérégler le parallélisme avant d'avoir tout nettoyé et repéré...
Le boîtier recule sans problème, mais le support de la barre (à gauche sur la photo) s'énerve, et refuse de m'en donner un peu plus, vu que son axe pénètre profondément dans un trou du châssis! Moi aussi je me sens pénétré... de connerie! Razz


Enfin, après quelques heures merdiques, et plusieurs essais, je finis par touver LA solution: en mettant deux chandelles à l'arrière, ça me permet, en abaissant les roues AR, de les faire tirer un peu vers le bas le pont et l'arbre de transmission, et donc de faire relever le nez de boîte à l'avant par effet de levier... ensuite je la cale bien, et là, les 2 ou 3 cm gagnés me permettent enfin d'arriver au bout de mes misères, et le moteur sort enfin, tout doucement...


Et v'là l' travail... Y'a d'la place, maintenant!
Avant l'hiver, pendant lequel je travaillerai bien au chaud dans l'atelier sur les éléments démontés, j'ai un bon boulot de nettoyage sous le capot, et sur le châssis, parce que... 80 ans de vieille graisse mêlée à la poussière des ans, c'est un peu du béton! Razz
Par contre, je suis agréablement surpris par l'état de la sortie de boîte, de la butée d'embrayage, et le peu de gras que j'y ai trouvé... Je m'attendais à bien pire, vu comment mon embrayage broutait!


...Drôle de bidouillage, pour le contact de stop, bricolé avec un contacteur de 2cv Citroën... P'têt' ben qu'déjà, a l'époque, chez Peugeot, y z'avaient décidé de racheter leurs idées, à Citroën??? Je ne crois pas ce ce contacteur soit d'origine, lui!
Et là, Flash!!! je comprends d'un seul coup (enfin c'est ce que je croyais, attendez la suite!) pourquoi mon embrayage râlait autant... Y'a un ressort de rappel cassé (regardez celui du haut), j'en ai trouvé un morceau tombé par terre...


Bon... Voilà la gueule de la bête... La partie embrayage, à part le ressort cassé, parait plutôt propre, et n'a visiblement jamais été démontée! C'est encore son Comète-Mecano K10 d'origine!


Sur le côté droit du moteur, on peut bien voir les traces d'échappement provoquées par la fuite, et au centre (sur la photo de droite), le travail de cochon du "taraudeur fou" qui a remplacé le goujon de fixation de la pipe admission/échappement (voir plus haut)! Pour le reste, pas mal de suintement d'huile, plutôt classiques à cette époque!


Et voici le N° de fabrication du bloc moteur en fonte, qui dit que c'est le 2424° de la première série montée depuis la création de la 202...
Le N° 84 correspond au 84° bloc coulé la même journée, et le N° 444330 est celui de la nomenclature de pièces de la Peugeot 202.
.

En ce qui concerne la culasse, elle porte bien le bon N°, correspondant à celui du châssis, et le N°92 qu'on voit sur la photo est aussi celui de la 92° culasse coulée dans la journée.
Le N° 444320 sur la culasse est celui de la nomenclature de pièces de la Peugeot 202.
Enfin, les caractères 22 D 38 sur la culasse et 13 D 38 sur le bloc représentent leur jour de fabrication, D correspondant au 4° mois de l'année, soit 22 Avril 1938 pour la culasse, et 13 Avril 1938 pour le bloc! ... Z'étaient organisés, nos anciens, déjà, pour les contrôles futurs éventuels! Wink


Après tous ces démontages, j'ai enfin pu contrôler plus sérieusement l'embrayage... Et là... surprise!
Les portées sont à peine marquées (même si ça parait important sur la photo à cause du contraste), un bon déglaçage suffira, le disque a presque encore son épaisseur d'origine, la garniture est parfaite, sans trace de gras...
Par contre pour le mécanisme, avec le morceau de ressort cassé, je comprends enfin ce qu'était le petit morceau de ferraille trouvé plus tôt, au moment du démontage du démarreur (Hé les gars, faut suivre, hein?! Razz )... Il y a un doigt de cassé derrière la butée d'appui (à droite sur la 4° photo ci-dessous, et du coup on voit bien la trace laissée par son frottement sur le dos de la butée)! Du coup, quand on regarde le mécanisme de profil, on voit bien que la butée d'appui et la couronne ne sont plus parallèles... Voilà pourquoi la voiture tremblait de touts ses membrures quand j'embrayais (surtout en marche arrière, allez savoir pourquoi!).
Du coup, je vais essayer de trouver un doigt en bon état sur un autre mécanisme, et de me faire fabriquer 3 ressorts "sur mesure", ce qui me permettrait de remplacer les 3 d'origine pour sécuriser, et de sauver une pièce d'origine, même si ce n'est "qu'en réserve"!
Mais si d'aventure vous avez ce type d'embrayage qui traîne dans vos cartons, n'hésitez pas, je suis preneur!  Laughing


J'espère ne pas avoir été trop long et ennuyeux dans ce post! Shocked
A suivre... si vous en re-voulez, mais là, c'est Dimanche, alors... Repos! Wink


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mer 10 Oct - 18:16, édité 9 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par ccharlie le Dim 7 Oct - 14:29

Beau travail afro
avatar
ccharlie

Messages : 164
Date d'inscription : 30/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Dim 7 Oct - 18:17

Merci, "ccharlie", ça m'encourage, j'en ai besoin, la fatigue se fait sentir (je ne suis plus un lapin de trois semaines!)
...Quoique, ça dépend pour quoi! lol!

Pour ceux qui suivent, j'ai continué aujourd'hui sur le post précédent, au lieu de refaire un nouveau message dans la continuité... Pas sûr que ce soit une bonne idée...??? bom


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Dim 7 Oct - 19:34, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Rosalie 13 le Dim 7 Oct - 19:05

tu as du en baver pour faire rouler ta chèvre dans les gravier , bravo
avatar
Rosalie 13

Messages : 341
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : la Cote Bleue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Dim 7 Oct - 19:27

Rosalie 13 a écrit:tu as du en baver pour faire rouler ta chèvre dans les gravier , bravo

Ah ça, ça fait partie des gags!
J'avais bien pensé mettre un grand panneau que j'avais même gardé pour ça dessous, mais j'ai oublié ensuite...
Puis je me suis senti tellement "con", quand il a fallu la bouger avec le moteur dessus, que si j'avais pu, je me serais fichu des claques!!!
Mais heureusement, un copain a eu la bonne idée d'arriver au bon moment, du coup on a reculé la voiture, puis on a détaché le moteur ensemble (beaucoup moins lourd, sans ses périphériques, et avec, heureusement, une culasse en Alpax), qu'on a installé dans l'atelier, avant de démonter la chèvre! Razz
Je me doutais bien, en écrivant ce post, que quelqu'un s'en apercevrait! lol!
(Avant, il y avait la chèvre de Monsieur Seguin... du coup, maintenant, y'aura la chèvre de Jean-Marc!)


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Dim 7 Oct - 19:30, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par 4CVdd le Dim 7 Oct - 19:28

Rosalie 13 a écrit:tu as du en baver pour faire rouler ta chèvre dans les gravier , bravo

Bien vu !

Vraiment beau boulot et effectivement, gonflé de faire ça dehors Shocked
avatar
4CVdd

Messages : 794
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 64
Localisation : La Brède 33650

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Dim 7 Oct - 19:32

4CVdd a écrit:

Bien vu !
Vraiment beau boulot et effectivement, gonflé de faire ça dehors Shocked
Merci!
Heureusement, j'ai une super bâche d'extérieur pour protéger la voiture le soir et la nuit (bien sûr je ne fais pas ça l'hiver), et je rentre tout le matos le soir!
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par espace51 le Dim 7 Oct - 23:28

super boulot surtout dehors!!!
avatar
espace51

Messages : 280
Date d'inscription : 30/01/2018
Age : 68
Localisation : Marne, né dans les Ardennes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Phoz182 le Lun 8 Oct - 9:17

Super boulot! bon courage pour la suite.

Phoz182

Messages : 143
Date d'inscription : 14/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par espace51 le Mar 9 Oct - 0:28

super boulot bon courage Wink
avatar
espace51

Messages : 280
Date d'inscription : 30/01/2018
Age : 68
Localisation : Marne, né dans les Ardennes.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Dalton le Mar 9 Oct - 8:38

Salut .

Merci pour le reportage , Jean Marc , même si je sais pertinemment que je ne m'attaquerai jamais à une 202 . Je constate que tu t'étais bien rencardé sur la bête : t'as tous les détails de numéros , de dates de fabrication ....
avatar
Dalton

Messages : 982
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 61
Localisation : Lorraine Pays de Bitche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 9 Oct - 9:46

Dalton a écrit:Salut .

Merci pour le reportage , Jean Marc , même si je sais pertinemment que je ne m'attaquerai jamais à une 202 . Je constate que tu t'étais bien rencardé sur la bête : t'as tous les détails de numéros , de dates de fabrication ....

Salut Dalton,
Merci pour ton message!
J'espère simplement que ça t'aura fait passer un bon moment.
Voilà 3 ans et demi que j'ai acquis cette voiture, et depuis je suis à la chasse de toute la documentation technique, commerciale, et de l'histoire de ce modèle, ainsi que de ses divers essais au travers des âges...
Du coup j'en ai pas mal accumulé, ce qui me permet maintenant de "rentrer dans le dûr" (enfin... pas trop, c'est vrai que j'ai eu beaucoup de chance, vu son état, mais ma santé d'aujourd'hui ne me permettrait plus de folies) en m'attaquant à la partie mécanique.
Cette recherche m'a aussi permis d'apprendre plein de choses intéressantes sur la production Peugeot de l'époque, et de comprendre toutes les variantes de ce modèle, de ses accessoires, le but étant de rester le plus possible proche son état d'origine (On va encore me traiter de pinailleur!!!Razz ).
J'ai même retrouvé les bougies préconisées par le constructeur, des Marchal CR36 ou des AC K7 ou KL7, neuves dans leur boîte, ainsi que des ampoules (phares, veilleuses, etc...) d'avant-guerre, graduées en "bougies", et non en watts, unité de mesure apparue en France avec l'arrivée des Amerloques!... Je suis encore preneur de tout ça si certains en ont dans leurs cartons!
Cela dit, je ne sais pas si tu as l'occasion de venir parfois vers chez moi, mais à défaut de te lancer dans la restau d'une 202, tu peux toujours venir voir la mienne, et passer un bon moment autour d'un verre ou d'une bonne table! Wink
Bonne journée à toi, Mister Dalton!
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Ganesh le Mer 10 Oct - 8:35

Salut Jean-Marc,

Ah les joies de bosser dehors, jamais simple. Le meilleur c'est que la Bête est sortie. Ce qui est dommage, je ne sais pas dans quel coin du 69 tu te trouves, mais c'est que tu n'es eu personne pour te filer un coup de main Idea Des fois, c'est tellement plus simple à 2 jocolor
Tu me diras, je me suis bien changé mon cumulus tout seul, comme un c..
avatar
Ganesh

Messages : 155
Date d'inscription : 01/01/2017
Localisation : Isère

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Dalton le Mer 10 Oct - 9:35

[quote="Jean-Marc du Rhône"]
Dalton a écrit:
Salut Dalton,
Merci pour ton message!J'espère simplement que ça t'aura fait passer un bon moment.
Cela dit, je ne sais pas si tu as l'occasion de venir parfois vers chez moi, mais à défaut de te lancer dans la restau d'une 202, tu peux toujours venir voir la mienne, et passer un bon moment autour d'un verre ou d'une bonne table! Wink
Bonne journée à toi, Mister Dalton!

Salut .

Merci pour ton invitation , mais mon passeport est périmé et Lyon c'est déjà l'étranger pour moi lol! lol! . Cela dit , j'ai effectivement pris du plaisir à lire ( plusieurs fois déjà ) ton sujet , y'a toujours des trucs qu'on se note au fond de la caboche .
avatar
Dalton

Messages : 982
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 61
Localisation : Lorraine Pays de Bitche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 10 Oct - 10:12

Salut Dalton,
Merci de ces propos sympas, ça me donne du courage pour continuer!
Cela dit, un de ces jours, en passant par la Lorraine (désolé, j'ai plus de sabots, pour être conforme à la chanson! Embarassed ...j'ai honte, celle-là, on a dû te la faire souvent, j'ai pas pu résister!)... je disais donc, plus sérieusement, si je passe près de chez toi un de ces jours, je te passe un coup de fil, on pourra toujours se retrouver autour d'une bonne mousse ou d'un verre de bon vin! Wink
(je préfère le vin d'ici que l'(e)au de là!) Twisted Evil
Bon, je vais me remettre au boulot, et continuer ce post... Au programme du jour, opération à cœur ouvert du moteur... je déculasse!
Bonne journée à toi!
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Dalton le Mer 10 Oct - 10:59

Salut .

Je t'accueillerai volontiers avec un bon vin blanc et quelques tartes flambées .Bon courage pour la suite .
avatar
Dalton

Messages : 982
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 61
Localisation : Lorraine Pays de Bitche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par 4CVdd le Mer 10 Oct - 12:43

Jean-Marc du Rhône a écrit: les travaux sur la voiture se font toujours dans la cour, sur le gravier... Je vous dis pas la galère quand on perd une vis ou une rondelle... Alors je pose une bâche au sol avant les travaux... mais il reste les aléas du temps...

Du coup que ta cour a l'air fermée, pourquoi que tu ne monterais pas un barnum ?

Je m'explique : Pour le mariage de notre fille, j'avais acheté un barnum de 6x3 m chez Brico Dépot pour 160 € (voir la photo, on peut la fermer entièrement)
Ca fait 2 ans qu'il est plié dans un coin du garage et je me dis que je le remonterais bien sur mon parking pour bricoler tranquille ma Méhari qui en a bien besoin mon garage ne permettant pas de tourner autour.
Donc comme toi, démontage dehors et bricolage dedans.

J'ai aussi une grande bande de géotextile qui me reste que je poserais au sol pour les vis qui tombent.
Ca à l'avantage par rapport à une bâche de laisser passer l'eau donc je la laisserais en permanence le temps du chantier.

Bon je dis ça, hein, ce n'est pour l'instant qu'une idée dans ma tête, même pas encore intention certaine Smile

Bon courage et continue à nous tenir au courant, c'est passionnant.

avatar
4CVdd

Messages : 794
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 64
Localisation : La Brède 33650

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 10 Oct - 14:12

Dalton a écrit:Salut .

Je t'accueillerai volontiers avec un bon vin blanc et quelques tartes flambées .Bon courage pour la suite .
Merci, Dalton, pour cette idée chaleureuse... ça donne envie de venir te voir!
Promis, dès que je peux, je te préviens!
Prends soin de toi, aussi! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 10 Oct - 14:25

4CVdd a écrit:
Du coup que ta cour a l'air fermée, pourquoi que tu ne monterais pas un barnum? .....
..... .... Bon courage et continue à nous tenir au courant, c'est passionnant.

Merci, 4CVdd, c'est une super idée!
Je crois que je le ferai lors du remontage de la mécanique sur la belle, pendant les quelques jours nécessaires, ça m'évitera de prendre des risques avec la pluie, et de devoir tout rentrer chaque soir!
Quant à la bâche par terre, j'en mets une petite sous la voiture à chaque fois que je travaille dessus, mais c'est vrai que je pourrais ainsi en mettre une plus grande en géotextile sous le barnum, et la laisser le soir sans risque de la trouver trempée le matin!
Pour les mois qui viennent, je vais pouvoir travailler au chaud dans mon atelier sur la mécanique déposée, et la belle retournera hiberner dans la grange, bien emmitoufflée sous sa bâche pour quelques mois, pendant que je fais une cure de jouvence à ses artères et son cœur!
Il ne m'est pas possible de laisser tout ça plusieurs mois en place, c'est juste en léger contrebas devant nos fenêtres, ça nous priverait d'une jolie vue, nous priverait de nos places de parking, et mettrait de "mauvais poil" mon épouse!
(j'ai la chance infinie qu'elle accepte avec le sourire mes journées de bricolage, ou de se ballader avec moi en ancienne, alors... faut peut-être pas abuser! Razz )
Ton idée est néanmoins excellente, j'y repenserai, merci, et Merci également de tes encouragements!
Toi aussi, si tu as l'occasion de passer vers chez moi, tu es le bienvenu dans ma "cahutte", autour d'un verre ou d'une bonne table!
(Y'a pas de piscine chez moi, mais une bonne cave, et bientôt un jaccuzi d'extérieur! Cool )
Bonne aprem! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par 4CVdd le Mer 10 Oct - 16:26

Ah oui, je comprends bien la réaction de Mme Very Happy
J'ai acheté au printemps un fourgon aménagé qui a besoin d'un bon rafraîchissement : je me suis fait "éjecter" de sous ses fenêtres pour aller me planquer derrière le garage What a Face
Dire que j'avais d'abord imaginé d'en aménager un moi même (hein Dalton !) j'ai eu chaud Rolling Eyes

Se retrouver autour d'un verre (ou d'une table) j'y suis aussi tout à fait disposé si vous passez par la Gironde.
Ici on a le choix entre rouge, rosé clairet, blanc sec ou moelleux pour accompagner des huîtres du bassin ou de Marennes, mais comme on n'est pas sectaire, on descendra aussi au sud choisir des charcuteries et fromages Basques, à l'est les canards du Gers et du Périgord en confie, magrets, foies (ou des Landes) et on finira par remonter vers le nord pour le digestif (désolé mais je préfère le Cognac à l'Armagnac).
Et se ne sont pas des paroles en l'air.
.... Oui, je sais, on est bien ici Razz
avatar
4CVdd

Messages : 794
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 64
Localisation : La Brède 33650

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re-re-suite! (Les travaux sur la Peugeot 202 continuent. Dépose de la culasse, contrôles... )

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 10 Oct - 17:53

Bon... Après ces discussions fort sympathiques, et en vous remerciant tous pour vos encouragements, j' m' en vas vous raconter la suite de mes élucubration mécaniques!

Derniers petits détails découverts:
La pipe d'admission a un N° de nomenclature, et l'embrayage aussi, ainsi qu'un N° de série...
Sous la pipe d'admission, un boulon ne semble visiblement pas "d'époque" (en haut à gauche sur la première photo ci-dessous)... Curieux!!!?
On voit bien aussi le doigt d'embrayage cassé, et la trace d'usure laissée sur la portée:


Enfin, je voulais vous montrer un petit détail de carrosserie plutôt rare sur ce modèle: elle est équipée en option de "marche-pieds" chromés, sans doute conçus pour plusieurs modèles (202 et 402 Légère, dont la cellule d'habitacle est presque la même que pour la 202) car ils ont une pièce centrale adaptable qui permet de faire varier un peu leur longueur, sur laquelle est gravée la marque "ET", entourée d'un double losange...


Comme le temps n'est pas très beau, curieux comme je suis, je ne résiste pas à l'envie de savoir ce que ce moteur a dans le ventre... et je déculasse!
On ôte le cache-culbuteurs, et on dépose la rampe de culbuteurs, en desserrant progressivement les boulons des chapeaux les uns après les autres, pour ne pas prendre le risque de casser l'arbre... et on range le tout bien dans l'ordre de démontage, du premier au dernier cylindre, ainsi que les tiges de culbuteurs, qu'on enfile dans l'ordre dans un carton, afin de pouvoir les remettre ensuite "en phase" avec leur poussoir!
(pardon pour la pub pour le fabricant de clés... J'avions point vu!  Embarassed )


Au passage, on découvre qu'une des fixations des chapeaux est différente... Un boulon au lieu d'un écrou...? (en bas à droite sur la photo de gauche). La notice technique me donnera l'explication: c'est un boulon percé, qui permet à l'huile de remonter dans la culasse, et de lubrifier les culbuteurs! Il faudra y aller doucement au serrage, lors du remontage, pour éviter de le casser!


Allez, la fête continue! Le grand moment arrive, on dépose enfin la culasse, surtout en respectant l'ordre de desserrage des goujons, en sens inverse de celui du serrage, et en le faisant très progressivement (la culasse est en Alpax, c'était très nouveau en 1938, je n'ai aucune idée de sa résistance, alors... mieux vaut ne pas prendre trop de risques, et puis... à mon âge, je ne suis pas pressé! Wink )
Au passage on notera que les goujons de serrage de la culasse sont normalement équipés d'origine de 8 rondelles Belleville, qui devaient servir d'amortisseur au serrage et protéger l'Alpax, d'une rondelle ordinaire et d'une rondelle caoutchouc... celle-ci sans doute pour parfaire l'étanchéité, mais je n'en ai pas trouvé trace!
Il me faudra trouver l'équivalent pour le remontage!


Petite surprise, là encore: Les chapeaux de la rampe de culbuteurs sont repérés pas coups de pointeaux, de 1 à 5, et on retrouve ce même repérage sur le bord de la culasse... Est-ce d'origine, ou est-ce le travail d'un mécano minutieux, lors d'un entretien? (à l'époque, on déculassait pour faire un rodage de soupapes tous les 10.000km, donc ce moteur y a eu droit 2 fois dans son existence, sachant que je l'ai récupéré à 26.800 km!)...


D'autres surprises m'attendent en déposant cette culasse:
D'abord la présence d'une pâte à joint de couleur orange... y compris sur le cache de protection du circuit de refroidissement de la culasse (on le verra plus bas)...
D'après mes factures, le dernier rodage de soupapes a été effectué en Mai 1955... Ce genre de produit existait-il déjà? ...Le doute m'habite!  Rolling Eyes
(Sur la notice technique d'époque, on préconisait de monter le joint de culasse à l'huile de lin cuite... mais c'était en 1938!)
Ensuite, en accédant enfin aux chemises, là, j'en ai les bras qui tombent!
Visiblement, après des décennies d'arrêt, elles ont été marquées par la rouille, et malgré toutes mes précautions lors du redémarrage, il en reste visiblement des traces plus que sérieuses!
Pourtant, avant de tenter de redémarrer ce moteur, non bloqué, j'avais injecté de l'huile par les trous de bougie, puis passé des heures à le faire tourner, tout doucement d'abord, progressivement, à la manivelle, après avoir laissé le tout "trempouiller" dans l'huile pendant des semaines... Ensuite, je l'avais démarré avec de l'huile neuve, , le laissant tourner doucement, sans forcer, puis changé celle-ci après quelques heures de fonctionnement, rechangée ensuite à 100, puis à 1000km... Il me semblait avoir fait au mieux.
Et le plus fort, c'est que malgré les cafouillages de ces dernières semaines, liés sans doute aux prises d'air sur la pipe admission/échappement, il semblait tourner plutôt bien, et consommer de l'huile raisonnablement, conformément à un moteur de cette époque en bon état!
Je suis perplexe... les chemises 1 et 2 semblent dans un état très correct, par contres les 3 et 4 semblent bien touchées!  Crying or Very sad



Bon, allons, c'est pas le moment de se décourager...   Mad
Peut-être que je psycotte, et qu'après un bon déglaçage... D'autant qu'à part ça, les chemises ne comportent aucune rayure!... (On peut rêver, noon?   Laughing )
On ouvre la trappe latérale de la culasse...  puis on l'observe à la loupe, dans les moindres détails, les moindres recoins, à la recherche d'éventuelles fissures... là, ça se confirme, elle semble en parfait état, et le circuit de refroidissement est plutôt clean, après les nettoyages successifs que je lui avais imposés, mais je la ferai quand même éprouver "en pression", ça évitera des déconvenues!
On range le tout dans l'ordre, et on protège les cylindres en attendant le démontage approfondi du bloc.


Je reprendrai cette partie cet hiver, j'ai promis à mon épouse de refaire les peintures extérieures de la maison avant la fin de l'automne, et comme on vient de changer certaines fenêtres, elles ont besoin de protection avant d'affronter la pluie et le froid.
Comme vous l'avez compris, la suite est pour dans quelques semaines... c'est promis! bounce

Pour l'instant, avant de clôturer provisoirement cette session, et remiser ma belle au chaud? sous sa bâche dans la grange pour l'hiver, il me reste à nettoyer en profondeur tout l'espace devenu accessible sous le capot, ainsi que la partie visible du châssis, les câbles, gaines et commandes diverses, ainsi que les câbles de freins, etc.... Et y' a du taf!
Restera ensuite à s'occuper des freins avant, de la timonerie de direction, et de son boîtier à nettoyer et à régler, et enfin, de la boîte de vitesses...
Tout ça sera pour le printemps prochain, dès les premiers beaux jours, l'objectif étant que tout soit remonté pour Juin prochain...

Alors... Encore quelques nouvelles à suivre, avant la pause... Wink


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Lun 15 Oct - 10:38, édité 3 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 10 Oct - 18:05

4CVdd a écrit:Ah oui, je comprends bien la réaction de Mme Very Happy
J'ai acheté au printemps .....
..... Se retrouver autour d'un verre (ou d'une table) j'y suis aussi tout à fait disposé si vous passez par la Gironde.....
Ici on a le choix entre .....
.....et on finira par remonter vers le nord pour le digestif (désolé mais je préfère le Cognac à l'Armagnac).
Et se ne sont pas des paroles en l'air.
.... Oui, je sais, on est bien ici Razz

Bigre, quel programme! C'est très tentant, tout ça, avec en prime l'accueil sympathique et une bonne complicité, on devrait s'éclater! Cool
D'autant que ça vait des années que je me dis que je devrais aller visiter cette région, apparemment magnifique, et qui me tente beaucoup!
Jusqu'ici, de ce côté de la France, je n'ai pas encore dépassé Bergerac et Sarlat... superbes, tant pour les paysages que pour la bonne chère... Mais il est vrai, sans doute, que la Gironde, c'est autre chose!
Tu parles de Cognac, je suis fan aussi!
(Par contre, il y a quelques années, j'ai eu l'occasion, assez inattendue, de goûter en digestif un whisky "Cardhu" (je sens la réticence, là! Twisted Evil )... de 50 ans d'âge... au premier abord, j'étais très sceptique, mais après... comment disent les jeunes... une tuerie! C'était génial, aussi!)
Bon, promis, dès le retour des beaux jours, je me bouge!
En tout cas, grand merci pour cette invitation au partage et au plaisir!
(Pour finir, je ne sais toujours pas votre prénom, et... on pourrait se tutoyer, non? Et rien ne vous (t')empêche, aussi, de passer par chez moi, on y fait bonne chère aussi, et même si ce n'est pas comparable, les vins de Bourgogne et de Côtes du Rhône méritent aussi le détour!)
Amicalement,
Jean-Marc
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par 4CVdd le Jeu 11 Oct - 9:29

Ah oui c'est très différent entre la Dordogne et la Gironde, en effet.

Mon prénom, c'est Jacques, ça m'arrive de signer mais pas toujours c'est vrai.

Quant au tutoiement, heu .... je crois que je te tutoyais déjà parce que je ne vouvoie pratiquement personne.
Bon, apparemment ça ne t'a pas choqué alors évidemment que la réciproque me convient Razz
avatar
4CVdd

Messages : 794
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 64
Localisation : La Brède 33650

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Suite et fin... pour l'instant! Les travaux sur la Peugeot 202 continuent dans quelques semaines!.

Message par Jean-Marc du Rhône le Jeu 11 Oct - 18:51

Voilà, j'arrive au bout de cette partie, reprise des travaux dans quelques semaines...
(Pour ceusses qui z'auraient pas suivi, j'ai rajouté aussi quelques photos hier soir! Very Happy )
Pour l'instant, la belle, après lui avoir retiré son moteur et nettoyé sérieusement le compartiment moteur, va retourner hiberner quelques mois au chaud, sous sa couverture dans la grange.
Quant à moi, après quelques réparations et peintures à finir pour la maison, je reprendrai les travaux en commençant par l'ouverture du bloc, sa désolidarisation, pour lui faire un nettoyage sérieux, le repeindre, nettoyer à fond l'équipage mobile, et faire un bilan de son état, sachant que, si c'est possible, je ferai tout pour garder toutes les pièces d'origine, au vu de leur état apparent... enfin, si je n'ai pas de mauvaises surprises!
La face d'appui recevant la culasse sur le bloc a été grattée (délicatement, j'affinerai le surfaçage après déshabillage complet du bloc!), les dessus de pistons nettoyés, et leur état parait plus que correct, ainsi que, finalement, les chemises...
Il semblerait en effet que les défauts de surface des chemises 3 et 4 soient plutôt légers, et devraient disparaître au déglaçage... Il n'y a pas non plus d'usure ou griffure anormale apparente! Ouf!


Enfin, mon opinion de départ semble se confirmer sur l'état de ce moteur... Selon les marques frappées à la fois sur les pistons et sur le bloc moteur, les pistons et les chemises sont toujours ceux d'origine, en cote nominale de 68!!! La lettre E est frappée sur les pistons 1 et 2, ainsi qu'en face de ceux-ci sur le bloc, idem pour les pistons 3 et 4, frappés de la lettre C, correspondant à celle frappée en face sur le bloc. D'après la documentation technique, les pistons en cote nominale portent la lettre A, C ou E.
La seule chose qui m'étonne, c'est que sur le même bloc il y en ait de deux types différents... Mais après vérification sur d'autres photos de blocs anciens, ça se faisait, et puisque c'est d'origine... Va bene! Wink


Enfin, je démonte la plaque arrière et la plaque latérale du circuit d'eau, et là encore... bonne surprise! L'intérieur du bloc semble vraiment en très bon état, on voit encore le traitement de surface des chemises avant leur installation!!!


Voilà pour cette fois, avec l'espoir que ce "post" vous aura intéressé, et je vous donne rendez-vous dans quelques semaines pour la suite... Enfin, si ça vous dit toujours! Wink
Pour l'heure, j'm'en vas me reposer un peu, avant le prochain chantier! Cool


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Jeu 11 Oct - 19:20, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 777
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 69
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum