Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Harry Cover le Sam 17 Déc - 20:49

Trop bavard?Moi j'aime bien ce genre de bavardage.

Harry Cover

Messages : 19
Date d'inscription : 10/11/2016
Localisation : 79

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 27 Déc - 18:35

Harry Cover a écrit:Trop bavard?Moi j'aime bien ce genre de bavardage.
Merci de ton message sympa!
...Alors, juste pour te faire plaisir, courant Janvier, après les fêtes, j'attaque le démontage, le nettoyage, la vérification complète et la remise en état si besoin est de la pompe à eau... ce qui me permettra aussi d'accéder partiellement au circuit de refroidissement, que j'avais nettoyé avant la remise en route, mais que je fignolerai davantage lors de la dépose et de l'ouverture complète du moteur!
Et je te promets quelques photos et commentaires, bavard comme je suis! Razz
Heureuse fin d'année à tous! santa
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Rosalie 13 le Mar 27 Déc - 18:58

2 superbes tutto , merci cela pourra servir à d' autres Very Happy
avatar
Rosalie 13

Messages : 113
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : la Cote Bleue

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 27 Déc - 19:15

Rosalie 13 a écrit:2 superbes tutto , merci cela pourra servir à d' autres Very Happy
Merci, Rosalie 13, j'avais un peu peur d'en avoir trop fait, n'étant pas encore très habitué à discuter sur un forum, je n'en connais pas trop les "codes"...
Comme tu dis, j'espère juste que partager tout ça pourra servir à d'autres, ou donner l'envie de se lancer, et vos réponses sympa à tous me donnent aussi du courage pour continuer!
Bonne fin d'année à toi! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par domi1090-59 le Ven 30 Déc - 20:55

bonjour à tous ,
belle voiture que cette 202 , une avant guerre bien sympathique.
Merci de partager les travaux de remise en état , ça fait plaisir devoir les pièces anciennes retrouver leur lustre d'antan.
Pour info , j'ai vu , au salon Automédon , une 202 (il me semble) canadienne , de toute beauté , un vrai petit bijou.
Ces Peugeot "fuseau Sochaux) avaient une sacré gueule!

domi1090-59

Messages : 8
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 50
Localisation : auneuil

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 3 Jan - 9:12

domi1090-59 a écrit:bonjour à tous ,
belle voiture que cette 202 , une avant guerre bien sympathique.
Merci de partager les travaux de remise en état , ça fait plaisir devoir les pièces anciennes retrouver leur lustre d'antan.
Pour info , j'ai vu , au salon Automédon , une 202 (il me semble) canadienne , de toute beauté , un vrai petit bijou.
Ces Peugeot "fuseau Sochaux) avaient une sacré gueule!
Bonjour domi 1090-59,
Merci pour ce message sympa!
Je vais continuer à montrer les travaux à mesure de leur avancement, tout en décrivant ce que j'ai déja fait depuis mon achat, il faut juste que je retrouve les photos dans ce satané ordi! Razz
Tu n'as pas une photo, par hasard, de cette 202 canadienne? J'ai failli en acheter une, l'an dernier, mais elle était tellement ruinée que j'ai eu peur de me lancer... à 68 ans on devient moins téméraire, c'est sûrement dommage!
Bonne année à toi!
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Lun 9 Jan - 13:42

Bonjour à tous,
Aujourd'hui, histoire de recommencer "en douceur" à bricoler après le repos des fêtes, dépose, démontage complet, décapage, nettoyage et remise à neuf de l'avertisseur, qui apparemment, vu sa position avancée près de la calandre, a ramassé pas mal de saletés, et avait été repeint grossièrement "à la brosse de WC" (pour rester poli!).
C'est un "Beaulieu" (je crois de Ducellier), qui fait un "Mi grave" (lettre "C" à l'intérieur) et semble pour l'instant faire un peu d'angine avec sa voix enrouée!  Razz
Quelques photos suivent...


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Sam 18 Fév - 16:40, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Remise en état d'un avertisseur de 1938...

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 11:37

Bonjour à tous... et à toutes, pour m'associer avec 4CVdd et son appel au respect des femmes sur ce site!
Un petit coucou pour vous montrer l'avertisseur avant et après remise en état... Il a retrouvé la voix de sa jeunesse, fier comme un coq!
Bon, me direz-vous, c'est pas non plus la fin du monde, de réparer ce genre de truc, à la portée d'un gamin, mais... le nettoyage des bobines et de l'électro-aimant est assez délicat, vu l'âge du câblage, et... au remontage, après peinture, il ne faut pas oublier de "grattouiller" les passages de vis, et l'embase de la patte de fixation, pour ôter la peinture qui empêcherait le contact "masse" de passer correctement... sinon... ben y'a extinction de voix! Razz
Pour finir, un p'tit coup du bon vieux "Zébracier" de nos grand'mères sur toute la visserie, afin d'éviter que la rouille ne refasse son travail!

Avant... avec sa peinture à la brosse à ........! Et avec sa voix enrouée de bronchitique...

...Démontage en cours... on passe tout au décapage, puis polissage (doux sur la visserie,  pour ne pas que ça paraisse trop "restauré"), remise en peinture, protection de la visserie, un p'tit coup de vernis sur les bobines, on refait les soudures à l'étain...

...Quand-même, ça a une autre allure, et ça sonne mieux, après!


Voilà, maintenant, je m'attaque à la pompe à eau! A suivre...


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 16:51, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Retour vers les premiers pas et la remise en route de ma Peugeot 202 de 1938...

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 13:42

Bon... histoire de vous "tenir en haleine" jusqu'à la suite des travaux, je remonte dans le temps... pour vous faire partager les débuts de la remise en état de ma 202.

Par respect pour tous ceux qui font un travail si remarquable sur des voitures qu'au départ certains auraient qualifiés d'épaves, avec souvent un courage incroyable, je n'ose ici parler de restauration, malgré les 53 ans d'immobilisation de ma voiture et les travaux de remise en route, ayant eu la chance de la trouver dans un état exceptionnel de conservation...
Dommage qu'en mon "jeune temps" je n'aie pas eu l'idée de faire des photos de mes premières restaurations, qui ont parfois frisé la folie douce, mais qu'aujourd'hui ma santé ne me permet plus de recommencer!
Je suis heureux pourtant d'avoir pu redonner vie à cette 202, de préserver ainsi, le plus possible dans son jus, ce petit bout de patrimoine, et surtout d'aller à la rencontre des copains, pour partager ensemble le plaisir d'une ballade, ou d'emmener mon épouse en pique-nique... à l'ancienne!

Alors... voici un peu de l'histoire de cette 202...
Sortie de l'usine le 11, elle arrive le 12 Mai 1938 à Saint CLAUDE, dans le JURA, au garage CARNAT, qui l'a livrée le jour même à son acheteur. Je détiens le bon de commande, avec reçu de l'acompte et reprise d'une Peugeot 201 (avec son N° de série!), ainsi que la première immatriculation, qui a été changée dans les années 50 suite à une première modification du système d'immatriculation.

La guerre arrive ensuite, elle est déclarée "réquisitionable", et donc immobilisée , par le Régime de Vichy en 1941. Mais le propriétaire ne tenant pas à se la faire saisir par l'envahisseur, démonte les roues, les cache chez un ami à la campagne (ce qui lui vaudra d'attendre le retour de déportation en 1946 de celui-ci pour pourvoir les récupérer et rouler à nouveau!), et cache les clefs... dans le réservoir d'essence!
A la fin de la guerre, il rangera même les ampoules "Yvel" à cache noir (obligatoires pour la Défense Passive) dans leur boîte d'origine, que j'ai pu récupérer, avec pas mal d'accessoires et de consommables d'origine.

Elle n'a eu qu'un seul "vrai" propriétaire qui, handicapé par ses blessures à la guerre de 14/18, avait fait installer, lors de l'acquisition de cette voiture, des marche-pieds chromés, une option très rare sur ce modèle (on les voit sur les photos), afin de monter plus facilement dedans, compte tenu de son handicap, ainsi qu'un "Auto débrayage CELER", sorte de commande d'embrayage à main, car il avait la jambe gauche amputée, remplacée, comme on le faisait à l'époque, par une prothèse fixe... J'ai démonté mais conservé cet accessoire peu pratique aujourd'hui.
Il a très peu roulé, et n'a parcouru que 26800 Km, jusqu'en 1962, date de son décès (les factures d'entretien diverses en ma possession l'attestent, j'ai même retrouvé dedans des factures de plein d'essence et deux journaux des années 50!).

Son fils unique, célibataire, refuse de s'en séparer, la récupère, et la stocke dans une grange, où elle séjournera 30 ans, sans circuler, mais régulièrement "dégommée à la manivelle", le fils possédant tour à tour d'autres véhicules plus récents pour circuler... (Tout cela m'a été raconté par sa succession!). Je détiens également une copie de la carte grise à son nom.

A son décès, en 1992, un des membres de la succession la stockera à son tour dans son garage plus de 20 ans, avant de me la vendre en Mai dernier... Elle n'avait pratiquement pas tourné depuis 1962, soit plus de 50 ans!
Bien sûr elle a subi l'usure du temps, ainsi que quelques griffes et bosses (légères!), mais son état est vraiment étonnant pour une voiture d'avant guerre, elle n'a jamais été "bidouillée, ni accidentée, ni démontée, chaque pièce est d'origine, elle possède même encore ses outils, sa notice d'origine, des accessoires introuvables comme une 2° bobine à bain d'huile, une tête et un doigt de delco, des vis platinées, un testeur de pression de pneus, des rustines Michelin, un nécessaire de pompe à essence SEV, des verres de rechange pour les phares additionnels, un support de cannes à pêche, etc..., le tout neuf dans les boîtes d'origine, ainsi que la pompe de gonflage manuel des pneus basse pression PILOTE, et un guide MICHELIN de 1938!

La sacoche avec les accessoires d'origine... Le cric, les manivelles et la cale, la galerie d'origine avec ses sangles en cuir, que l'on ne voit pas sur la photo, sont dans le même état!


Mais elle semblait en parfaite condition, et ayant visiblement toujours été stockée à l'abri, ne comportait absolument aucune corrosion... J'ai même trouvé la peinture d'origine sous les tapis de sol et la thibaude, dans les passages de roue, les contre-portes, les jantes... et des boulons réputés difficiles à desserrer comme les fixations d'ailes avant, de pare chocs ou de pot d'échappement, se sont desserrés sans aucun souci!
Sur le pare-brise, on peut encore voir l'autocollant de préconisations de rodage!
Voici quelques photos, après un très sérieux nettoyage... Dommage, je n'ai pas eu l'idée de faire des photos "avant", à ce moment là, avec la gangue de 53 ans de poussière!  tongue


Le plancher, à l'avant comme à l'arrière, est en parfait état!                             ...et la thibaude d'origine est comme neuve!


La moquette arrière est un peu fatiguée... un peu de raccomodage! ...Un passage de roue avant, aile démontée, après nettoyage!


Enfin, après démontage des housses de protection d'époque, les sièges et les garnitures de portes étaient très poussiéreuses, mais dans un parfait état de conservation!
On n'en dira pas autant des caoutchoucs divers de fermeture de porte, cassés, et dont les restes étaient durs comme du béton... mais dont la présence, compte tenu de la complexité du montage, avec plusieurs profils différents, m'a permis d'éviter des erreurs de montage en installant les neufs "comme à l'origine"!


L'intérieur après un premier nettoyage...                                                    ...et ce qui reste des caoutchoucs... en béton!


Ensuite, je m'attaque à la remise en état du tableau de bord et des accessoires...
Des boutons d'origine, sans doute HS, avaient été malencontreusement remplacés... La galère, pour trouver ces accessoires d'origine de 1938 en état... d'être réparés!
Puis la pendule à mouvement de 7 jours... encrassée de 77 ans de poussière... on démonte, on fait tremper le tout en pièces détachées dans du pétrole, on remonte avec des loupes et beaucoup de précautions... miracle, ça marche de nouveau! Yess!!! Tic tac tic tac... J'ai l'impression de redonner un peu de vie à la voiture!
Le moteur d'essuie-glace d'origine, qui avait été démonté et remplacé par "une horreur", avait heureusement été conservé, mais était bloqué... même traitement que pour la pendule, puis remontage!
Puis les serrures, les lèves-vitres... l'un d'entre eux est cassé... heureusement la poignée avait été conservée... On démonte, pièce en zamac cassée, donc irréparable... et impossible de retrouver le même mécanisme (1° série, modèle très vite changé)... et là, nouveau miracle... sur une bourse, je retrouve un mécanisme différent, mais équipé de la même pièce... ou presque... On fait sauter les rivets, on modifie un peu, on remonte, et... ça marche!
Autre (petit) problème, deux des boutons de blocage intérieur de portes, également en zamac, sont cassés... Dans un permier temps, je les refabrique, mais... maniaque de l'origine comme je suis, ça me dérangeait... Jusqu'à ce que, un an après, grâce à Internet et un (nouveau) copain, fan comme moi de la 202 d'avant-guerre, ne m'en fournisse en bon état, que je me suis empressé de remonter!

Le tableau de bord après dépoussiérage... avant remise en état...  L'un des fameux boutons à retrouver...


...ça y est, la pendule remontée fonctionne!


L'habitacle et le tableau de bord... après... ça a une autre allure! A droite un aperçu de l'état étonnant de conservation de la câblerie!


Pour suivre, on s'attaque à la carrosserie... Je sais, vous me direz que tout ça n'est pas sérieux, que normalement on commence par la mécanique...  Evil or Very Mad
Mais j'avais trop envie de voir l'allure qu'elle prendrait, une fois astiquée de fond en comble... En préservant à tout prix sa patine... et son odeur de crin de cheval à l'intérieur! Very Happy
On commence par le remplacement des joncs d'aile avant, des essuie-glace, des joints de pare-brise, de portes (dont j'ai déjà parlé ci-dessus), ensuite on démonte toutes les baguettes et joncs alu, le Lion de capot, les poignées de portes, les enjoliveurs, et on décrasse, on repolit, patiemment, pour ne pas les rayer...
Et enfin... (j'ai gardé le plus dûr pour la fin!), on passe au nettoyage en profondeur de la carrosserie, et au polissage... et là, y'a du boulot, énormément d'huile de coude... et de transpiration! Razz



... ça prend tournure, et donne du courage!                                   On s'occupe des jantes, et on leur met des chaussures neuves!


Il m'a fallu plus d'un mois, en repolissant plusieurs fois, doucement, afin d'enlever le moins de peinture possible, rien que pour lui redonner un peu de son lustre d'antan, tant la peinture était "matée" par la crasse et les ans!

Mais il restait pas mal de griffes, plein d'éclats dans la peinture et de petits coups... que j'ai camouflés peu à peu... en utilisant un peu de cirage de la même teinte!!! Je ne voulais absolument pas la repeindre, ni faire des retouches de peinture qui se verraient trop, de toute façon...

Il ne reste plus que la jante de secours à remettre à neuf...                      Et enfin, voilà le résultat, après quelques mois d'efforts!


...Pardon à tous ceux qui reconstruisent de A à Z avec tellement plus de courage que moi aujourd'hui! Wink

Enfin, on passe à la mécanique...
Les premiers travaux sont une vérification complète de ses organes, le changement de tous ses joints et liquides, le nettoyage et le réglage du delco, le calage de l'avance (manuelle), le changement des protections caoutchouc sur les embouts de câbles de bougies, le démontage, nettoyage et traitement au Restom du réservoir, du carburateur, de la pompe à essence, des circuits d'alimentation, d'huile et de refroidissement, la dépose du carter d'huile, le nettoyage en profondeur du filtre, de la pompe à huile, des boues caoutchouteuses trouvées dans le carter, le graissage, un démontage, dépoussiérage et réglage de freins (à câble... le bonheur à restaurer, mais pas pour freiner... juste pour ralentir!), le démontage, nettoyage et graissage des câbles et gaines de freins, de starter, d'accélérateur, de compteur, idem pour tous les graisseurs Técalémit (c'est fou ce qu'il y avait comme graisseurs, sur les voitures d'avant-guerre!)

Dommage, je n'ai fait que très peu de photos de cette partie!


Je décide de faire une exception à l'origine, car les tous premiers modèles de 202 n'étaient pas équipés de témoin d'huile (et sur cette première série, le voyant de contact au tableau de bord ne portait même pas la mention "huile"!), donc comme le filetage sur le bloc moteur est présent, je démonte le bouchon, et y installe un manocontact "Jaeger", le même que celui qui équipera les séries suivantes... que je raccorde avec le câblage d'origine fourni par un copain!
Puis je lui remonte ses phares additionnels MARCHAL, qui curieusement ne sont pas assortis, un antibrouillard 630, et un longue-portée 632, montage autorisé jusqu'au début des années 1950, interdit ensuite!



Enfin, après plus d'un an de travail, et quelques belles sueurs froides, de peur de casser un boulon ou une pièce irremplaçable, voici que "la belle" refait ses premiers tours de roue... J'ai même accompagné des mariés de mon village toute la journée de leurs noces fin Août dernier... et mon Filleul avec sa soeur sont très heureux de venir se ballader avec moi! (Aymeric se verrait bien la conduire!  Wink )



Depuis, j'essaie d'approfondir peu à peu, d'aller plus au fond des choses, comme vous l'avez vu avec la remise à neuf du carburateur, de la dynamo, du klaxon (ça, c'était juste un amusement!), puis maintenant de la pompe à eau... Tout ça afin de la rendre la plus fiable possible, et aussi d'approcher la perfection... dans la fidélité de l'origine, de son histoire et en préservant son jus!

Il reste encore pas mal de travail à faire, et de défauts (qu'on ne voit pas sur les photos), mais n'est-ce pas pour ça que nous les aimons?

Pas question d'une restauration, j'aime trop sa patine, l'odeur de crin de cheval de ses sièges qui vous monte aux narines dès qu'on y pénètre, et ce qu'elle raconte à travers ses petites plaies et bosses! C'est une voiture qui attire un fort courant de sympathie, j'ai pu le constater, impossible de faire le plein d'essence sans être questionné!

Voilà, avec l'espoir que cette "petite histoire" vous intéressera, avec l'idée aussi, en vous racontant tout ça, de vous remercier tous de me faire partager avec autant de bonheur vos restaurations, que je ne me lasse pas de lire, avec une petite pointe de nostalgie de l'époque où ma santé me permettait de faire comme vous!
La suite... à venir, peu à peu, si ça vous dit!


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 19:42, édité 17 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par gerard54 le Mar 24 Jan - 14:51

Salut Jean-Marc du Rhône,
pourquoi t'excuses-tu? Peu importe l'importance de la restauration cela reste toujours
une restauration.
Tu as la chance d'avoir mis la main sur une pépite qui plus est avec des accessoires
d'origine et avec un parcours très limpide.
Merci d'avoir partager avec nous la carrière de cette auto fort sympathique.
J'ai un de mes voisins qui a fait l'acquisition d'une 202 dans les Vosges mais il ne l'a pas encore
rapatrillé. J'ai hâte de la voir; je ne pense pas qu'elle soit dans l'état de la tienne.
Gérard.

gerard54

Messages : 143
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : Lorraine Morfontaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Dalton le Mar 24 Jan - 15:17

Salut & merci pour le partage de ta restauration
avatar
Dalton

Messages : 374
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 60
Localisation : Lorraine Pays de Bitche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 15:35

Salut, Gérard54 et Dalton, et merci les gars, je suis heureux si ça vous a fait plaisir!
La suite reste à venir, peu à peu!
Bon courage à vous aussi, amicalement: Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par 4CVdd le Mar 24 Jan - 15:51

J'avais déjà survolé ton post mais je n'avais pas encore pris le temps de l'approfondir.
C'est vrai que t'es bavard mais pour l'occasion c'est plutôt un avantage parce que du coup tu nous donnes des détails intéressants.

Un coup de chapeau particulier pour la peinture car jusqu'à maintenant j'avais cru que tu l'avais repeinte : bravo pour le résultat.

A propos de la cire, ça m'a rappelé que ma mère aussi cirait sa voiture !
C'était la première voiture de mes parents, une Rosengart noire d'avant guerre achetée dans les années 50.
Il semblerait que c'était la pratique à l'époque.

Après ils ont eu une 4CV beige, puis une verte, puis une Etoile 6 bleu ciel, le cirage du coup marchait beaucoup moins bien et a été abandonné.

Ma mère m'a raconté ça bien plus tard, quand j'ai acheté ma première 4CV .... noire
avatar
4CVdd

Messages : 213
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : La Brède 33650

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 16:48

4CVdd a écrit:J'avais déjà survolé ton post mais je n'avais pas encore pris le temps de l'approfondir.
C'est vrai que t'es bavard mais pour l'occasion c'est plutôt un avantage parce que du coup tu nous donnes des détails intéressants.

Un coup de chapeau particulier pour la peinture car jusqu'à maintenant j'avais cru que tu l'avais repeinte : bravo pour le résultat.

A propos de la cire, ça m'a rappelé que ma mère aussi cirait sa voiture !
C'était la première voiture de mes parents, une Rosengart noire d'avant guerre achetée dans les années 50.
Il semblerait que c'était la pratique à l'époque.

Après ils ont eu une 4CV beige, puis une verte, puis une Etoile 6 bleu ciel, le cirage du coup marchait beaucoup moins bien et a été abandonné.

Ma mère m'a raconté ça bien plus tard, quand j'ai acheté ma première 4CV .... noire
Merci, 4CVdd, pour ton message très sympa!
En ce qui concerne le cirage, tu as raison, mon prof de 7° (CM2 d'aujourd'hui), à l'école primaire, dont j'ai gardé un super souvenir, possédait une Peugeot 203 noire magnifique, avec laquelle il était très méticuleux, et il m'avait un jour montré comment, en passant du cirage noir pour atténuer les petites griffes d'usage, il obtenait un rendu irréprochable, alors je me suis servi de ce souvenir!
Pour la Rosengart, un de mes voisins, quand j'étais enfant, en avait une noire, une LR4, dans laquelle j'étais fier d'arriver à l'école, d'autant plus qu'il me laissait monter devant!
Bonne soirée à toi, amicalement,
Jean-Marc
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Tapis caoutchouc avant de Peugeot 202... Introuvables? Quoique...

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 16:54

Il me reste à résoudre, entre autres, un sérieux problème... Celui des tapis caoutchouc avant en trois parties (heureusement, à l'arrière, ce sont des moquettes, posées sur une thibaude!)

Si du côté passager le tapis était en très bon état, celui du côté chauffeur était absent, remplacé par un bout de tapis brosse taillé à la serpe... et le seul d'origine que j'ai pu trouver en était réduit à un rafistolage de morceaux de plusieurs tapis, recollés sommairement, et le reste était plein de trous et de fissures...



Quant au tapis du tunnel central, il avait été remplacé par un vulgaire bout de caoutchouc, mal coupé! Après un an de recherches, j'ai fini par en trouver un en bon état, mais le vendeur me l'a envoyé sans aucune protection, et il est arrivé complètement tordu et plié... Donc encore quelques jours de boulot, à essayer patiemment d'assouplir le caoutchouc devenu dur, puis de le redresser, peu à peu, pour ne pas risquer de le casser, afin de lui redonner sa forme. Depuis, il a retrouvé sa splendeur, et trône fièrement à côté de moi, sous le levier de vitesses!

En désespoir de cause, dans l'impossibilité de trouver un tapis chauffeur en bon état (normal, c'est celui qui vieillit le plus mal!), je décide de tenter une refabrication...
Je me mets à la recherche d'un fournisseur capable de fabriquer un moule et de couler le caoutchouc (ou de le "vulcaniser", comme ils disent), j'en trouve un plutôt sympa, qui me propose un prix, élevé au départ, mais très vite dégressif selon le nombre à fabriquer, ce qui au final devient très abordable...

Donc je lance quelques appels sur divers blogs, et par Internet, sans oublier Le Bon coincoin, Anciennes.machin et la Vie de la Bagnole... Et là, surprise, j'arrive à "fédérer" une trentaine d'acheteurs potentiels, avec pour le fabricant la possibilité d'autres demandes (joint de trappe à air, de goulotte d'essence, autres tapis, etc...)

Il me reste à trouver quelqu'un qui accepte de me prêter UN tapis en bon état... c'est pas la fin du monde, croirait-on? Twisted Evil

Comme je ne trouve pas... début 2016 je tente un rapprochement avec l'Aventure PEUGEOT, dont je suis adhérent... d'abord par mail... J'attends toujours la réponse... puis par tel... là, on me répond très gentiment... "génial ça intéressera sûrement le musée, on vous rappellera"... On a déjà entendu ça souvent, hein, les mecs? Sad  Et bien sûr, pas davantage de réponse!
En désespoir de cause, je finis par les chercher sur les bourses de voitures anciennes, Cavaillon, Chambéry, puis Lyon (Epoqu'auto)... Je reçois un intérêt juste poli, on prend mes coordonnées, mais il semblent peu intéressés par les avant-guerre... Pourtant, sur leur stand, la dernière fois, il y a une magnifique PEUGEOT 202 en cours de finition, avec... devinez quoi? ...un magnifique tapis chauffeur NEUF, dont le propriétaire refuse catégoriquement de me donner l'origine, (à chacun ses sources et sa débrouille, me dit-il!) et refuse aussi de le prêter pour le copier (ce que je comprends un peu mieux...quoique!)
Et sans tapis en bon état... Pas de moule! Mad

Au final, il ne me reste qu'une seule solution... Fabriquer un moule moi-même, avec du plâtre spécial et mes restes de tapis, en les recollant le mieux possible, puis reprendre une à une chaque sculpture, reboucher, reprendre à l'infini, jusqu'à obtenir un résultat correct... pas irréalisable, mais très long... avec l'espoir, au bout, de rentabiliser ce travail de Romain en faisant plaisir à tous mes demandeurs en attente!

Alors si vous avez une idée, ou une meilleure solution, ou... mais là, je rêve drunken ... si quelqu'un, par miracle, avait dans son garage ou son grenier... un tapis chauffeur de 202 en bon état... Je suis prêt à venir le chercher, avec quelques bouteilles de bon vin ou  de Champagne... à condition de les partager avec vous autour d'une bonne table! Razz
Et si un propriétaire de 202 (ou de 402 Légère, c'est le même, sauf pour celles à boîte "Cotal", qui nécessite une petite découpe) est intéressé, qu'il se joigne à nous, avec l'espoir que je finisse par y arriver!
Bonne soirée à tous!  sunny


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 17:48, édité 2 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Philippe67 le Mar 24 Jan - 17:42

Bravo et merci pour ce partage d'une tranche d'histoire du 2eme siècle.
La 202 est vraiment superbe
Philippe67
avatar
Philippe67

Messages : 37
Date d'inscription : 06/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par willy78 le Mar 24 Jan - 18:05

+1 Superbe Wink Pour assouplir le caoutchouc, tu fais cela comment Rolling Eyes

willy78

Messages : 466
Date d'inscription : 17/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 18:25

willy78 a écrit:+1 Superbe Wink  Pour assouplir le caoutchouc, tu fais cela comment Rolling Eyes
Merci, Willy78!
Pour assouplir le caoutchouc, je n'ai pas de solution miracle, j'ai agi par tâtonnements...
Pour commencer, histoire de lui redonner sa forme, j'ai chauffé  les "faux plis" avec un gros sèche-cheveux (attention aux "mimines", il vaut mieux mettre des gants, y'en a pour un bout de temps!), et dès qu'un endroit avait repris sa forme, je le bloquais sous des "tas" en ferraille, le temps qu'il refroidisse, avant de passer au pli suivant...
Quand tout ça a été à peu près redressé, le caoutchouc semblait avoir repris un peu de souplesse avec la chaleur... mais pas assez.
Alors, je l'ai badigeonné d"huile de thérébentine, sur laquelle j'ai saupoudré une bonne quantité de talc... J'ai enfermé le tout quelques jours dans un vieux coffre de jardin en plastique, le sortant chaque jour pour ré-imprégner le mélange avec un pinceau, et rajoutant chaque fois un peu de talc...
Environ 15 jours après, j'ai tout nettoyé, j'ai laissé suer le caoutchouc, puis essuyé, ré-essuyé... jusqu'à ce que ça cesse d'être gras... ensuite à nouveau saupoudré avec du talc, et remué talc et caoutchouc quelques jours encore dans un grand sac en plastique bien fermé...
Enfin, j'ai nettoyé le tout, et  pour lui redonner son "lustre", je l'ai enduit très légèrement, mais totalement, avec un chiffon légèrement imbibé de ce bon vieux "WD40" qui rend tant de services!
Au final, il a repris parfaitement sa place, ses formes et un bel aspect noir satiné, et a retrouvé un peu de souplesse, ce qui n'est pas si mal, pour un caoutchouc de 78 ans! Le seul petit inconvénient, c'est qu'avant de le poser dans la voiture, il m'a fallu attendre un bon mois, pour qu'il perde l'odeur des produits!
Voilà, si ça peut t'aider, j'en serais ravi! Wink


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 18:27, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par willy78 le Mar 24 Jan - 18:26

Merci pour ces précieuses explications Wink

willy78

Messages : 466
Date d'inscription : 17/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Philippe67 le Mar 24 Jan - 18:39

Bonjour,
J'ai souvent trouvé des trucs en caoutchouc au "comptoir de la carrosserie".
http://www.comptoir-carrosserie.fr/tapis-caoutchouc-dorigine-xsl-150.html
Je n'ai pas vu de tapis de 202 dans leur catalogue. Mais ça vaut peut être le coup de leur poser la question. Ils doivent avoir un fournisseur qui lui sait peut être......
Philippe67
avatar
Philippe67

Messages : 37
Date d'inscription : 06/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 24 Jan - 18:54

Philippe67 a écrit:Bonjour,
J'ai souvent trouvé des trucs en caoutchouc au "comptoir de la carrosserie".
Je les connais, et ils n'ont rien dans ce domaine...
Par contre je connais leur fournisseur, à qui j'avais fait appel, mais qui était vraiment trop cher pour une petite série!
Mais je te remercie de cette information, Philippe67!
Bonne soirée! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par 4CVdd le Mar 24 Jan - 22:03

Ma 4CV de 54 avait ses tapis d'origine un peu dans le genre du tiens.
Pour le même souci de garder l'origine, ça m'embêtait de mettre un neuf.

J'ai acheté en quincaillerie industrielle du tapis de caoutchouc lisse au mètre (pas cher en plus), je l'ai taillé selon le modèle de mon tapis de 4CV,
j'ai bien "râpé" les surfaces de chacun comme on fait quand on colle une rustine sur une chambre à air,
Et j'ai collé l'ancien sur le neuf avec de la colle à caoutchouc (j'en ai mis sur toute la surface).
J'ai maintenu la pression sur l'ensemble en les posant bien à plat et en mettant partout des planches de bois et des poids le tout quelques jours.
J'ai fait ça par beau temps.
Une fois sec, j'ai fignolé les parties les plus abîmées.
J'ai été très content du résultat.
Ca n'avait pas l'air du neuf, juste d'un tapis qui a servi mais en bon état.
avatar
4CVdd

Messages : 213
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : La Brède 33650

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Didier34 le Mar 24 Jan - 22:06

Merci Jean Marc,

Superbe tranche de vie Smile
avatar
Didier34

Messages : 53
Date d'inscription : 06/11/2016
Age : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 25 Jan - 7:28

4CVdd a écrit:Ma 4CV de 54 avait ses tapis d'origine un peu dans le genre du tiens.
Pour le même souci de garder l'origine, ça m'embêtait de mettre un neuf.

J'ai acheté en quincaillerie industrielle du tapis de caoutchouc lisse au mètre (pas cher en plus), je l'ai taillé selon le modèle de mon tapis de 4CV,
j'ai bien "râpé" les surfaces de chacun comme on fait quand on colle une rustine sur une chambre à air,...
... Ca n'avait pas l'air du neuf, juste d'un tapis qui a servi mais en bon état.
Merci 4CVdd!
C'est une très bonne idée, peu coûteuse, en attendant de pouvoir refabriquer... si j'y arrive!
Je vais faire ça au printemps, histoire de redonner un peu d'allure à ce tapis!
Bonne journée à toi! Wink


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mer 25 Jan - 7:30, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 25 Jan - 7:29

Didier34 a écrit:Merci Jean Marc,

Superbe tranche de vie Smile
Merci, Didier34, de ton message sympa,
Bonne journée! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum