Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Zedog le Ven 27 Jan - 17:00

.

Merci de partager l'histoire de ta voiture et de sa cure de jouvence avec nous, c'est passionnant et agréable à lire Very Happy

Jean-Marc du Rhône a écrit:
...dont le propriétaire refuse catégoriquement de me donner l'origine, (à chacun ses sources et sa débrouille, me dit-il!) et refuse aussi de le prêter pour le copier (ce que je comprends un peu mieux...quoique!)

Ce genre de personnage n'est pas communément appelé un trou d'balle ?  Shocked
Si tout le monde avait le même état d'esprit, on serait beaux tiens.

Personnellement et c'est certainement le cas de bon nombre d'entre nous, le "monde merveilleux de la voiture ancienne" m'a donné l'occasion de belles rencontres et parfois même de nouer de chouettes amitiés. Si je n'avais pas pu compter sur les conseils, les pièces, les tuyaux pour en trouver, les aides techniques extérieures (la pompe d'injection Kugelfischer, voyez l'usine à gaz ?), je serais encore bon pour de longues soirées de déprime dans mon garage.

Enfin, faut de tout pour faire une monde dit-on...


Bonne continuation,



Stéphane
avatar
Zedog

Messages : 15
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 45

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Ven 27 Jan - 18:10

Zedog a écrit:.

Personnellement et c'est certainement le cas de bon nombre d'entre nous, le "monde merveilleux de la voiture ancienne" m'a donné l'occasion de belles rencontres et parfois même de nouer de chouettes amitiés. Si je n'avais pas pu compter sur les conseils, les pièces, les tuyaux pour en trouver, les aides techniques extérieures (la pompe d'injection Kugelfischer, voyez l'usine à gaz ?), je serais encore bon pour de longues soirées de déprime dans mon garage.
Enfin, faut de tout pour faire une monde dit-on...
Bonne continuation,
Stéphane
Bonjour Stéphane, merci pour ton message très sympa!

Et... tu as raison, quand j'ai écrit ces lignes sur le "mauvais coucheur" rencontré à Epoqu'Auto, j'étais encore dans la déception d'avoir été si peu "entendu" et si mal reçu par le proprio de la 202 sur le stand... mais il est vrai surtout que dans notre monde de "frappadingues" de la voiture ancienne, on fait pas mal de belles rencontres, et de belles amitiés se tissent aussi peu à peu, au hasard d'une visite ou d'un coup de main partagé!

C'est aussi pour ça que malgré mon ignorance et mon manque d'habitude des "réseaux sociaux", j'ai fini par m'inscrire sur ce Forum... et je dois dire que je me régale, grâce à vous tous! Ce qui permet d'oublier plus rapidement les égoïstes et profiteurs que l'on rencontre parfois!

En ce qui nous concerne, je suis heureux d'échanger avec un autre "Peugeotiste", même si ma 202 est sans doute l'arrière grand'mère des tiennes! Razz ... Et de plus, étant originaire du Nord, j'ai encore pas mal de famille et de copains en Belgique, ce qui me donne encore une raison de plus!

Bonne continuation à toi aussi! Wink
Jean-Marc
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Remise en état pompe à essence SEV Type 34 (Peugeot 202 1° série 1938)

Message par Jean-Marc du Rhône le Lun 13 Mar - 13:27

La forme du bonhomme n'étant pas "olympique", on y va doucement...
Le mois dernier, pose d'un filtre à essence en amont du carburateur, afin de mieux surveiller les saletés qui se balladent encore, l'entrée du carbu n'étant protégée que par un simple tamis, et malgré la "restomisation" du réservoir lors de la remise en route, compliquée par sa compartimentation, que j'avais essayée de contourner, au décapage comme à la pose de la résine, en le faisant tourner quelques heures, attaché sur ma bétonnière!
Je ne vous raconte pas la galère pour faire passer du dernier compartiment à la sortie les derniers morceaux de gravier utilisés!
Bref, comme on peut le voir sur les photos après quelques centaines de km, avec les petits grains qui se balladent en bas, bien m'en a pris, ça évitera le bouchage régulier du gicleur de ralenti!

J'en profite pour démonter, décaper et repeindre la tôle de protection isolante sous le carburateur, et... l'isolant est encore comme neuf!
...ça a quand-même une autre gueule!


Du coup, je remonte plus haut dans le circuit, et décide de remettre à neuf la pompe à essence (l'intérieur avait été précédemment rééquipé de membranes, de joints et de ressorts neufs).
C'est une SEV Type 34, la même que sur les Tractions, sauf le couvercle dont les sorties sont positionnées différemment.
Et voilà le travail... avec l'espoir que ça pourra aider quelqu'un (j'ai toujours peur d'en faire trop! Embarassed )
Mais bon... ça n'est pas non plus très compliqué, juste un peu de patience...
D'abord, les caractéristiques techniques:

Ma pompe avant remise en état:

Et ensuite... petit rappel des travaux faits lors de la remise en route: changement des ressorts, clapets (les huiler légèrement), du joint liège (à mettre dans l'eau bouillante, puis le tamponner avec du papier buvard, pour le faire gonfler et faciliter l'étanchéïté au montage, comme faisaient les anciens, en serrant sans forcer, et s'il a gonflé un peu trop et déborde, il suffit d'attendre qu'il sèche légèrement!) et membranes...
Et on n'oublie pas la petite larme de graisse sur chaque vis, brossée avant remontage... le zamac est fragile, et ça aide pour les démontages ultérieurs.
Il me manque les vraies photos, alors j'en ai trouvé sur Internet!
...
Après nettoyage... bon, c'est pas parfait, mais ça présente mieux! Un joint papier d'embase refabriqué plus tard... avec un peu de joint Loctite 510 sur les deux faces et autour des vis de fixation, pour l'étanchéïté (Merci à mon Gazoline préféré pour les conseils et préconisations produits, avant, j'utilisais ce que je trouvais chez "le chat blanc aux yeux verts"... Beurk!  Sad )

J'en profite pour changer le couvercle pour l'option SEV en verre, pour mieux surveiller le réamorce après un long arrêt...sans oublier le joint d'étanchéïté de la vis de serrage! ...et c'est un plaisir, de la voir "glouglouter" joyeusement!
Par contre... sacrées refabrications... le joint de couvercle est une vraie galère à étanchéïfier, et l'embase du verre avait quelques tout petits éclats, il a fallu le poncer... délicatement! (je n'avais encore jamais fait ça, et j'étais mort de trouille, parce que c'est un vrai SEV d'époque, introuvable!
Du coup je nettoie aussi l'ancien couvercle, que je garde dans la voiture, pour ne pas rester "en rade" en cas de casse!


Bon, voilà, c'est tout pour aujourd'hui, mais sans vouloir "étaler ma science" (d'autres ici sont beaucoup plus forts, vont bien plus loin que moi, je les admire, mais n'ai plus l'énergie!), j'espère juste que ça aide quelqu'un... mais ça, je l'ai déjà dit... je radote, ça doit être l'âge! lol!


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mer 15 Mar - 10:07, édité 2 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par bauju74 le Lun 13 Mar - 13:45

bounce Ca aidera quelqu'un un jour, t'inquiète!

On dirait que ton levier d'amorçage est à gauche, et à droite sur l'éclaté:
ça peut s'inverser?
avatar
bauju74

Messages : 176
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 69
Localisation : PNR des Bauges, près du Lac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Lun 13 Mar - 13:51

bauju74 a écrit:bounce Ca aidera quelqu'un un jour, t'inquiète!

On dirait que ton levier d'amorçage est à gauche, et à droite sur l'éclaté:
ça peut s'inverser?
Oui, pas de problème, le corps de pompe est symétrique, on peut le voir sur les deux premières photos après l'éclaté, il suffit d'inverser le montage (enfin, au moins sur celui de la 202... pour la Traction, je ne sais pas si les 2 leviers sont identiques (comme chez Twix gauche et Twix droit de la pub! Razz ), mais ça n'est pas très compliqué à modifier ou à fabriquer.
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Remise en état du contacteur d'éclairage et d'avertisseur Jaeger (Peugeot 202 1° série 1938))

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 15 Mar - 11:41

Mon contacteur d'éclairage et d'avertisseur donnant des signes de faiblesse, je décide de le démonter, nettoyer les câbles et les contacts, bref de tout remettre en état (pas épuisant, ça va bien pour un jour de fatigue...)

C'est un contacteur Jaeger, et il est toujours particulièrement sale... vu sa position, en bas à l'avant de la voiture, il ramasse tout!
Il est placé en bout de colonne de direction, on l'actionne en faisant tourner le bouton central du volant, équipé d'une tige de commande qui traverse toute la colonne de direction, pour actionner: veilleuse AV gauche, puis veilleuse AV droite, puis toutes les veilleuses AV et AR, puis codes, et enfin phares... l'avertisseur fonctionne en appuyant.

Voilà la bête (ayant oublié de faire des photos avant démontage, les 4 photos ci-dessous ont été reprises sur internet, et en prime tout est expliqué... sauf sur la première photo: ne pas tenir compte des flèches rouge et vertes!):



Après démontage, nettoyage de tous les contacts et de la visserie, remise en peinture du fond métallique du contacteur et de la bride de fixation sous le boîtier de direction, avec sa tige creuse recevant la tringle du bouton central du volant avec son maneton d'entrainement.

On remonte, pas de risque d'inversion, il y a un détrompeur sur la poulie.
Attention aux petits frotteurs à remettre en place délicatement dans la couronne, et SURTOUT!!! Ne pas oublier, avant de remonter le capot du contacteur, de remettre la rondelle isolante en fibre sur la poulie, sinon, court-circuit garanti!!! avec bien sûr, un peu de graisse dessus, et sur les contacts, ça aide à la manoeuvre!

Et là, j'avais pris des photos:




Il ne reste plus qu'à le réinstaller sur la voiture, on étame les bouts de câbles avant de les insérer dans le bornier, on refixe le tout... et quel plaisir, ça fonctionne à nouveau parfaitement!

...A suivre... avec la réfection d'un l'allumeur SEV que je viens de récupérer "au cas où", avec une tête de l'époque en bon état que je compte remonter sur ma 202, comme à l'origine, au lieu de celle d'une version plus récente montée en attendant.
Tout ça me servira à me faire la main, avant de désosser le mien pour le refaire à neuf! (Jusqu'à présent, je m'étais contenté de remettre une tête, un doigt et des vis platinées neuves, et de faire un calage sérieux.)
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Remise en état d'un allumeur SEV à réglage d'avance manuel (Peugeot 202 1° série 1938)

Message par Jean-Marc du Rhône le Jeu 16 Mar - 18:08

Voilà, ce matin, démontage d'un allumeur SEV identique à l'origine (sauf le marquage "SEV" en relief sur la coque, qui curieusement est absent sur celui-ci...), récupéré pour pièce de rechange.
N'étant jamais allé aussi loin sur ce genre d'appareil, je vais un peu "à tâtons"... D'autant que tout est grippé par la crasse et l'âge, et que la visserie est plutôt "collée"!

On commence en douceur... enfin, je croyais qu'enlever le dessus de la tête d'allumeur (en 2 parties), pour nettoyer le tout et changer les câbles serait une rigolade...


J'y ai passé 2h, et il a fallu taper au maillet, pour faire résonance et enfin les décoller de la Bakélite sans la casser, ces satanées vis!


Ensuite, on démonte le condensateur, les connexions (en faisant attention de remonter de suite et dans l'ordre l'alternance de rondelles métal et d'isolants, ça évitera de "trouver des pièces en trop"!), puis les vis platinées, les ressorts de fermeture de la tête, la platine support.

Mais la fête n'est pas finie... Il faut sortir l'axe de la coquille... il est collé dans les bagues en bronze, et  pour couronner le tout, la petite goupille du maneton inférieur refuse de sortir, au chasse-goupille comme à la presse (enfin... délicatement avec un étau de précision et des mordaches, et un bout de chasse-goupille pour pousser!)
On commence d'abord par les petits coups de pointeau ou de griffe pour repérer le sens de toutes les pièces... ça sera plus facile au remontage, puis je le mets à tremper dans de l'essence F, et alterne avec du dégrippant... en réessayant plusieurs fois de démonter, toujours délicatement, car ces pièces sont difficiles à trouver, à près de 80 ans!...
Après 2 jours de trempage, ça finit par venir, et du coup, ça m'a décollé l'axe de ses bagues en bronze! J'arrive donc enfin à bout du démontage, en multipliant les photos, pour ne pas se tromper de sens au remontage! (je n'ai pas pu m'empêcher de nettoyer un peu chaque pièce, avant de penser à faire les photos, du coup vous allez avoir l'impression qu'il n'y a que "de la crasse propre"! Wink )


Et là, vous allez vous moquer, si-si, je le sens! Embarassed
Moi qui croyais que sur ces modèles anciens il n'y avait pas d'avance automatique, puisqu'il y a un réglage manuel, je découvre sous la platine supportant les vis platinées un jeu de masselottes, avec ressort de rappel, qui font varier l'angle de came en fonction de la vitesse de rotation du moteur... Et l'axe principal est donc en 2 parties! ...J'ai honte! Razz
Tout ça bien grippé aussi, et collé par la crasse... logique!

Bon, maintenant, y' a plus qu'à gratter doucement, pour ne pas laisser de traces (je n'aime pas les traces de polisseuse sur des pièces anciennes, mais du coup, c'est beaucoup plus long!), et nettoyer tout ça avant de remonter et l'essayer sur la 202.


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mar 28 Mar - 20:26, édité 4 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par gerard54 le Jeu 16 Mar - 20:51

Bonsoir Jean-Marc du Rhône,
polir les pièces intérieures tu t'en moques non?
Personne ne va les voir; pour l'extérieur à toi de voir
en fonction de tes goûts.
Bon courage à toi;
Cordialement.
Gérard.

gerard54

Messages : 143
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : Lorraine Morfontaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Ven 17 Mar - 8:52

Bonjour, Gérard54,
Merci pour ton message sympa, ça fait du bien de se sentir moins seul!
Pour les pièces intérieures, tu as sans doute raison, mais que veux-tu, on ne se refait pas, et j'ai grandi avec des gens autour de moi qui m'ont transmis "l'amour du travail bien fait"... même quand ça ne se voit pas!
Je me souviens de mon parrain qui pestait quand il voyait des cuvettes de WC posées de travers, avec le tuyau d'alimentation tout tordu, et me disait: "ce n'est pas parce qu'on ne voit pas mes pieds ou mon derrière que je ne les lave pas, et une cuvette, ça n'est pas plus difficile de l'aligner au mur, et de mettre un tuyau à l'équerre!"
Alors, à 68 ans, ça m'est resté, et je lui reste fidèle! Wink
Et puis, certaines pièces intérieures, comme les masselottes ou les ressorts de rappel sont rouillées, il faudra bien les nettoyer avant de les huiler pour leur bon fonctionnement!
Belle journée à toi,
Cordialement.
Jean-Marc
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Ven 17 Mar - 9:13

La tête d'allumeur, qui est encore en Bakélite, n'avait pas belle allure, à son âge... Après un sérieux nettoyage et un bon lustrage, la voilà qui reprend des couleurs, à part une ou deux griffes elle est restée en parfait état. On n'en dira pas autant du doigt intérieur, dont la lame de contact a bien souffert!


Heureusement, j'ai des pièces de rechange, neuves d'époque, et même la tête, difficile à trouver dans cette version aujourd'hui... mais je tiens à conserver le plus possible de pièces en état! (cette voiture ayant déjà près de 80 ans, elle peut encore durer quelques décennies, avec la remise en condition que je lui fais!)
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Dalton le Ven 17 Mar - 9:44

Salut .

Sûr qu'avec l'amour que tu lui portes et la minutie de ton travail , elle va encore rouler longtemps . Merci pour le reportage .
avatar
Dalton

Messages : 374
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 60
Localisation : Lorraine Pays de Bitche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Ven 17 Mar - 10:02

Dalton a écrit:Salut .

Sûr qu'avec l'amour que tu lui portes et la minutie de ton travail , elle va encore rouler longtemps . Merci pour le reportage .
Salut Dalton,
Merci pour ton message sympa, j'espère que tu vas bien, et que les "post" du forum t'aident mieux que la "télépoubelle" à passer le temps, et à rire un peu aussi! Wink
Pour le reportage, j'essaie d'en mettre un peu à la fois, à mesure de l'avancement, et j'adore travailler de mes mains... mais la santé n'est pas toujours au top, alors je vais à mon rythme maintenant, et commence à comprendre l'expression "aller à un train de sénateur"... (quoique, la politique en ce moment, Beurk! Evil or Very Mad )
Bonne journée à toi!


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Ven 17 Mar - 14:50, édité 1 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par fastpack le Ven 17 Mar - 14:05

Jean-Marc du Rhône a écrit:... et j'adore travailler de mes mains... mais la santé n'est pas toujours au top, alors je vais à mon rythme maintenant, et commence à comprendre l'expression "aller à un train de sénateur"... (quoique, la politique en ce moment, Beurk! Evil or Very Mad )
Bonne journée à toi!
et ben bienvenu au club lol je sais ce que c'est que de ne plus être capable , ou la moindre chose te demande un effort considérable et d'autres choses te sont devenus tout simplement impossible à envisager ,alors qu'avant... m'enfin on vas pas se lamenter non plus hein! BILOUTE  j'aime toujours autant rire et  j'aime toujours autant les anciennes  merci pour  ton reportage photo en ce qui concerne l'allumeur je l'avais fait aussi pour le v-4 de la P5 et pareil que toi j'en avais deux aussi(repris le meilleur des deux pour en faire un tout bon ....jacques LaughingLaughing Wink ) bon aller remets en nous une couche de belles photos comme celles que tu sais nous faire à bientôt

fastpack

Messages : 136
Date d'inscription : 08/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Ven 17 Mar - 14:58

fastpack a écrit:
et ben bienvenu au club lol je sais ce que c'est que de ne plus être capable , ou la moindre chose te demande un effort considérable et d'autres choses te sont devenus tout simplement impossible à envisager ,alors qu'avant... m'enfin on vas pas se lamenter non plus hein! BILOUTE  j'aime toujours autant rire et  j'aime toujours autant les anciennes  merci pour  ton reportage photo en ce qui concerne l'allumeur je l'avais fait aussi pour le v-4 de la P5 et pareil que toi j'en avais deux aussi(repris le meilleur des deux pour en faire un tout bon ....jacques LaughingLaughing Wink ) bon aller remets en nous une couche de belles photos comme celles que tu sais nous faire à bientôt

Tiens? Ca fait plaisir, d'avoir un message de ch'Nord, et d'un ch'ti!
Salut Biloute! Very Happy
Mi auchi, j'aime grammin rire, eun fôi! Razz Mais ichi in n'peut nin écrire in patois, perchonne y comprindrot! (dommage, on rigolerait bien!)

Tu as raison, on ne va pas se lamenter, y'a plus malheureux que nous, et des fois, la vie est belle, nom di d'jiou!
J'espère juste qu'on fera un peu rire Dalton, qui semble cloué chez lui!

Je vais continuer le "reportage" dès que j'aurai avancé un peu! Je me suis régalé, dans le passé, à me lancer dans des restaurations de folie, "mais ça, c'était avant", comme on dit dans la pub, alors j'ai un peu l'impression, maintenant, de faire "p'tit bras", par rapport à certains courageux, dont je vois les "travaux d'Hercule" magnifiques sur ce forum! Bravo à tous!
(un jour, j'essaierai de retrouver quelques photos de mes anciennes restos, pour les partager sur ce forum, mais à l'époque, avec l'argentique, ça coûtait "un bras", et on en faisait beaucoup moins!)

Allez, à plus, et je te laisse un message si cet été je peux remonter chez nous, j'essaierai de passer te voir! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Ven 17 Mar - 16:40

Bon... nettoyage fini, ça présente déjà beaucoup mieux... sauf que je ne pensais pas qu'il y avait autant de pièces, déjà, dans ces anciens allumeurs!
Le condensateur doit être en piteux état, tout comme le doigt d'allumage... Je les remplacerai par du neuf... d'époque!
Curieusement, les vis platinées sont en parfait état... je les garde!


J'attaque le remontage... vérification des jeux, tout est OK!
On lubrifie à l'huile fine les petits axes et l'axe principal (équipé d'une bague en bronze), et on remonte les petites cames avec les masselottes et leurs ressorts de rappel, l'axe de came commandant l'ouverture des vis platinées, qui s'emboîte sur l'axe principal et commande aussi, selon la vitesse de rotation, l'ouverture ou la fermeture des masselottes qui gèrent l'avance... tout ça en essayant de ne pas se tromper! Wink
On réinstalle l'ensemble dans le corps de l'allumeur, et on remonte la platine, et la vis de contact avec sa série de rondelles isolantes et sa languette de protection ... puis on repose les vis platinées, dont on règle l'écartement, et on n'oublie pas de remettre le feutre, bien nettoyé, au centre de l'axe, avec sa petite goutte d'huile pour lubrifier le haut du coussinet en bronze, on en rajoute une dans la petite trappe à clapet à l'arrière de l'allumeur, pour le bas du coussinet! (le petit carré noir qu'on voit en haut à droite de la 2° photo ci-dessous)


Et à partir de là, ça devient sympa, il ne reste plus qu'à poser le nouveau doigt, un nouveau condensateur, remettre le capot en Bakélite que j'ai astiqué, puis l'embase de fixation, avec la bride qui recevra le câble d'avance réglable du tableau de bord.
Il commence à avoir de la gueule, mon allumeur de rechange... Very Happy


Maintenant que je me suis entraîné dessus, je vais pouvoir l'essayer...
...Miracle, après un bon calage de l'allumage selon les préconisations constructeur, ça marche parfaitement!

Je profite alors d'avoir enlevé l'allumeur d'origine pour lui donner le même traitement (plus facile, car il est en nettement meilleur état que celui de rechange), et... une sérieuse remise à neuf plus tard, je le réinstalle à sa place sur la voiture, avec des rupteurs et un doigt d'allumage neuf, et après un calage selon les normes, ma 202 fonctionne parfaitement avec lui aussi (j'aime bien l'idée qu'elle conserve pratiquement toutes les pièces qui lui ont été installées lors de sa fabrication! Wink )

Bilan, je n'ai plus de "petits ratés" au ralenti, ça ronronne tout doux, et comme les masselottes qui gèrent l'avance selon la vitesse de rotation (en plus du réglage manuel au tableau de bord) sont libérées de leur gangue de crasse, j'ai maintenant des reprises de folie! ...enfin... pour une voiture de bientôt 80 printemps, faut pas rêver quand-même! Razz

Et en prime, j'ai en réserve un allumeur identique, remis à neuf et calé, prêt à l'emploi! Je suis un Gazolinien  H E U R E U X ! sunny


Dernière édition par Jean-Marc du Rhône le Mar 28 Mar - 20:34, édité 5 fois
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Dalton le Ven 17 Mar - 16:54

Salut .

Merci de vous soucier de moi , mais je vais bien , en tous cas mieux . L'opération de mon hernie discale m'a enlevé les douleurs , reste des fourmis dans le pied gauche . Ce qui m'emmerde le plus , c'est que je ne peux strictement rien faire , pour l'instant , même pas de kiné . Alors pensez , bricoler , même pas la peine d'y penser . C'est donc l'inactivité qui me pèse le plus , avant c'était 9 à 12 heures par jour et souvent du bricolage le soir . Là c'est PC et Ficron , Mamont et Hallon , à vomir  Mad  Mad  Mad . Dans 10 jours j'en saurai un peu plus , mais quoi qu'il en soit le camion c'est terminé .


Dernière édition par Dalton le Mar 21 Mar - 19:50, édité 1 fois
avatar
Dalton

Messages : 374
Date d'inscription : 05/11/2016
Age : 60
Localisation : Lorraine Pays de Bitche

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par fastpack le Ven 17 Mar - 20:43

Dalton a écrit:Salut .

Merci de vous soucier de moi , mais je vais bien , en tous cas mieux . L'opération de mon hernie discale m'a enlevé les douleurs , reste des fourmis dans le pied gauche . Ce qui m'emmerde le plus , c'est que je ne peux strictement rien faire , pour l'instant , même pas de kiné . Alors pensez , bricoler , même pas la peine d'y penser . C'est donc l'inactivité qui me pèse le plus , avant c'était 9 à 12 heures par jour etb souvent du bricolage le soir . Là c'est PC et Ficron , Mamont et Hallon , à vomir  Mad  Mad  Mad . Dans 10 jours j'en saurai un peu plus , mais quoi qu'il en soit le camion c'est terminé .
et ça nous fait un "vétéran" du camion en plus un!!tout comme mi biloute , j'adorai mon métier(surtout du national ici en belgique et un peu d'inter dans les pays limitrophes nord (59 ,80, 02 62 puis du région parisienne aussi ) , la hollande ,le luxembourg juste après la frontière et un tout petit peu d'allemagne lol mais je rentrais chaque jours) j'ai du arrêter en 2012 des fois ça me manque et pi des fois non mais bon c'est comme ça la santé avant tout aller Dalton courach' comm' un dis ichi cha vas d'aller!!!

fastpack

Messages : 136
Date d'inscription : 08/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par gerard54 le Ven 17 Mar - 20:50

@Jean-Marc du Rhône,
c'est bien beau toutes ces pièces...un régal pour le remontage.
@Dalton,
t'inquiète ça va revenir; un peu de patience ne brûle surtout
pas les étapes du rétablissement même si ça peut te paraître long.

gerard54

Messages : 143
Date d'inscription : 05/11/2016
Localisation : Lorraine Morfontaine

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Ven 17 Mar - 21:12

gerard54 a écrit:@Jean-Marc du Rhône,
c'est bien beau toutes ces pièces...un régal pour le remontage.
@Dalton,
t'inquiète ça va revenir; un peu de patience ne brûle surtout
pas les étapes du rétablissement même si ça peut te paraître long.
Merci, Gérard54... Tu as raison, je me suis régalé à tout remonter, j'ai rajouté des photos sur le "post"
Et pour toi, Dalton, c'est vrai que quand on a été si actif et passionné, c'est dûr de patienter, mais c'est vrai qu'il ne faut surtout pas aller trop vite, et prendre le temps pour que ça se termine bien!
Même s'il y a des choses qu'on ne pourra plus faire, il y a tellement encore de belles choses à vivre et à partager, alors...... bon courage, et continue à partager avec nous et à faire vivre ce forum "Gazo" drôlement sympathique!
Amicalement! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Restauration d'un démarreur DUCELLIER E385 grippé (Peugeot 202 1° série 1938)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mar 21 Mar - 19:38

Dans la foulée des remises en état de tous les périphériques de la PEUGEOT 202, entamées cet hiver, je viens de trouver un démarreur identique au mien, que je vais tenter de remettre en route, pour m'entrainer sans risque, avant la remise en état de celui d'origine de la voiture...

C'est un DUCELLIER, E385, l'inducteur est daté de 1938 comme le mien, l'axe est grippé, il est plutôt en mauvais état, et après un démontage laborieux, l'intérieur semble avoir pris l'eau! (mais comme c'est un cadeau, je ne vais pas me plaindre, et si j'arrive à le restaurer, ça m'en fera un de rechange "au cas où"!)

On démonte doucement, sans forcer, avec du dégrippant partout, et on desserre le tout avec patience, 1/4 de tour en arrière, un petit retour en avant, etc..., pour ne pas risquer de bousiller une vis ou un écrou introuvable!
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par fastpack le Mer 22 Mar - 10:37

Jean-Marc du Rhône a écrit:

Allez, à plus, et je te laisse un message si cet été je peux remonter chez nous, j'essaierai de passer te voir! Wink
aucun souci pour moi tu passe quand tu veux (mp envoyé)

fastpack

Messages : 136
Date d'inscription : 08/11/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Mer 22 Mar - 14:50

fastpack a écrit:
aucun souci pour moi tu passe quand tu veux (mp envoyé)
Merci, c'est noté! Wink
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par marc02 le Jeu 23 Mar - 16:38

Bonjour Jean Marc
Je me régale à voir ton superbe boulot Very Happy
Ce qui était génial à cette époque, c'est qu'on pouvait tout démonter, nettoyer, repeindre, remonter aux petits oignons.
Maintenant, par exemple pour un démarreur, essaie donc de retaper le solénoïde !
Rien à faire, c'est serti, direction >>> poubelle Evil or Very Mad
Bon courage pour la suite et merci pour ton reportage digne de figurer dans le magazine  Very Happy
avatar
marc02

Messages : 114
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 67
Localisation : Gandelu Aisne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Jean-Marc du Rhône le Jeu 23 Mar - 17:05

marc02 a écrit:Bonjour Jean Marc
Je me régale à voir ton superbe boulot Very Happy
Ce qui était génial à cette époque, c'est qu'on pouvait tout démonter, nettoyer, repeindre, remonter aux petits oignons.
Maintenant, par exemple pour un démarreur, essaie donc de retaper le solénoïde !
Bonjour Marc02,
Merci pour ce compliment, ça donne envie de continuer!
Tu as raison, c'était beaucoup plus agréable et facile sur les anciennes que maintenant!
Sur les voitures d'aujourd'hui, avec toute l'électronique embarquée, je ne m'y risque plus! Du coup, je ne sais pas ce qu'elles deviendront, dans 30 ou 40 ans, en collection! ?
avatar
Jean-Marc du Rhône

Messages : 325
Date d'inscription : 08/11/2016
Age : 68
Localisation : Rhône, mais né dans le Nord!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par marc02 le Jeu 23 Mar - 17:17

Jean Marc du Rhône a écrit:Sur les voitures d'aujourd'hui, avec toute l'électronique embarquée, je ne m'y risque plus! Du coup, je ne sais pas ce qu'elles deviendront, dans 30 ou 40 ans, en collection! ?

C'est la question qu'on a souvent posée sur le vieux forum.
Rien qu'il y a presque 20 ans, un copain avait acheté une 305 modèle export.
La tire le laissait en carafe et des fois repartait tout de suite.
Un jour, il a vidé la batterie sur le bord de la route et ça c'est terminé sur la dépanneuse.
Le garagiste a eu un mal de chien à trouver ce qui clochait.
En fait, c'était un module de plus ajouté sur le calculateur d'allumage, pour vérifier que le calculateur marchait bien.
Manque de bol, c'était le module supplémentaire qui avait chopé la pécole (=la peau du c.. qui s'décolle Laughing ) et qui avait inventé la panne.
Mais comme c'était un modèle export et bien le truc n'existait pas dans le catalogue !!!
Il a fallu dégoter la pièce chez un Peugeot ....... en Allemagne Twisted Evil
Quand on ajoute le multiplexage, c'est le bordel absolu.
C'est pour ça que j'insiste à chouchouter mes bonnes vieilles titines, quand il y a une panne, c'est une vraie panne.
avatar
marc02

Messages : 114
Date d'inscription : 07/11/2016
Age : 67
Localisation : Gandelu Aisne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peugeot 202 de 1938 (Première série)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum